e-commerce face à la crise

Le e-commerce a t-il été salutaire durant la crise ?

La crise sanitaire a engendré une récession économique dans plusieurs secteurs notamment celui de la consommation. L’occasion pour le e-commerce de répondre à la forte demande des consommateurs. Il apparaît indéniablement comme le moyen de consommation le plus adapté.

Le e-commerce comme solution face à la crise ?

Les mesures mises en place par le gouvernement pour lutter contre la crise du covid-19 ont eu un impact négatif sur notre consommation. Le confinement a provoqué la fermeture de certaines entreprises. On ne pouvait se rendre que dans les commerces de première nécessité. Les déplacements se faisaient uniquement munis d’attestations. On assiste alors à une augmentation d’achats en ligne.

Cette augmentation concerne principalement des denrées alimentaires , les produits éducatifs et culturels, la téléphonie . Tous les secteurs n’ont pas eu cette augmentation la mode et l’équipement ont été les secteurs les plus touchés par la crise.

Malgré les difficultés d’approvisionnement et les délais de livraison allongés certains e-commerçants ont su s’adapter au contexte sanitaire. De plus, un élan de solidarité a été mis en place par plusieurs anonymes avec la création des plateformes ou encore des drives piétons pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables.

Le e- commerce, une solution viable à long terme ?

La croissance de l‘e-commerce pourrait se prolonger car les habitudes d’achat ont changé malgré le déconfinement et la réouverture de certaines boutiques et certains commerces. Les produits de première nécessité continuent à être achetés en ligne.

Les magasins de vêtements ont fermé leur cabine d’essayage pour des raisons sanitaires. Les masques et les gants s’invitent dans notre shopping, ce qui ne serait pas sans conséquence. Certaines enseignes autorisent les retours jusqu’à 100 jours. Or ce mode de fonctionnement peut pousser les individus à renoncer à faire des achats en magasin et favoriser les achats en ligne.

Certaines enseignes envisagent même de mettre en place des drives en lien avec la création d’un site internet et d’une boutique en ligne.

Au-delà des chiffres, certaines grandes enseignes peuvent témoigner de cette évolution digitale. Le coronavirus est en train de changer nos habitudes de consommation et ce changement est parti pour durer.

Sharing is caring!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.